fermer

News et Blog

Abonnez-vous à ma veille technologique en reçevant directement mes articles par email en cliquant ici.

ou en vous abonnant au flux

Correction Marchés Publics

Pour bien répondre aux marchés publics, et mettre toutes les chances de votre côté, JE RELIS votre offre/mémoire et pointe par écrit les manques, erreurs ou redondances.

Gagner un Marché Public

Retrouvez ici la liste des packs de documents et boîtes à outils pour vous aider à gagner vos marchés publics

Formation

Géoformation ....

Dématérialisation des Marchés publics : Tribune de Cyril Guilhamet dans Village de la Justice

publié le 17 Novembre 2012

La dématérialisation, beaucoup de gens connaissent de nos jours... Que ce soit pour les factures, le cadastre, l’état civil... nous sommes désormais habitués à passer de documents papier à des documents informatiques.
Mais concernant les Marchés publics, c’est un peu le serpent de mer...

On en a beaucoup parlé au début (2007), avec il faut bien le dire peu de réalisations concrètes au départ, puis beaucoup parlé à nouveau en 2010 (sous l’impulsion commerciale pas toujours fiable des éditeurs de plateformes de dématérialisation... il faut bien le souligner également, mais l’on constate, si je devais résumer, que l’Etat et quelques régions sont au rendez-vous... après, quelques (rares) départements et communes sont présents également, mais si l’on se place du point de vue des utilisateurs privés (les opérateurs économiques qui répondent aux marchés publics [digression pour les non-initiés : un opérateur économique c’est tout bonnement une entité qui peut répondre aux marchés publics]), le gain a été la veille et la récupération sur internet des dossiers de consultation : ceci est un fait généralisé de nos jours (même s’il reste au fin fond de nos provinces des petites mairies qui ne sont pas encore passées sur internet...).

Ensuite, les questions/réponses se font de plus en plus via la dématérialisation, mais c’est moins généralisé.

Quant à l’envoi électronique des réponses des entreprises (le coeur de la démat... ou du moins son but final si l’on se place du côté "privé"... car côté public, il reste à dématérialiser la contractualisation du marché public, la passation pour contrôle de légalité, le suivi...), elle est encore beaucoup trop rare !

Mais s’il n’y avait que cela ! Car pour celles et ceux qui y sont passés, combien de questions du type : où et comment je signe et certifie ? avec quel outil ? payants les logiciels ? comment ça marche sur mon poste ? dois-je le configurer ? pourquoi tant de plateformes ? pourquoi sont-elles encore beaucoup à être si différentes dans leur configuration et leur utilisation ? pourquoi certaines sont elles simples ? d’autres (très) complexes ? pourquoi certaines "font-elles tout" ? d’autres se contentent-elles d’envoyer de manière électronique et puis c’est tout ? (mais c’est déjà pas mal me direz-vous...)...

Bref... à l’heure où une seule et même plateforme (www.impots.gouv.fr) gère à peu près l’ensemble des déclarations fiscales, beaucoup se demandent pourquoi ne pas utiliser simplement www.marches-publics.gouv.fr et basta !

Ce serait trop simple et trop compliqué... trop long à expliquer aussi... Certains raisons sont tout à fait entendables... d’autres moins.

Les entités publiques se sont penchées sur ce sujet, sérieusement. Côté "privé", après la peur de l’inconnu informatique, l’impatience commence à prendre la place.

Alors, l’une des vraies questions : quand la dématérialisation va-t-elle devenir la règle ? Puis obligatoire ?

Mesdames et Messieurs de l’administration française, la question vous est posée par des milliers d’opérateurs économiques : une réponse ? (dématérialisée ? ... :-)

Cyril Guilhamet
www.reponses-marches-publics.biz
Dématérialisation, Marchés publics et privés, Business Development

Vice-Président du Pôle E-Business Aquitaine Adour
Ancien Délégué Béarn Adjoint de la Chambre Professionnelle du Conseil du Grand Sud Ouest
Créateur-fondateur du Carrefour de la Commande Publique du Sud-Ouest
Trésorier-adjoint de France iT
Ancien Administrateur de l’Adn et de l’Uisba
Membre de la Chambre de l’Ingénierie et du Conseil de France
Membre d’Adour Compétitivité
Membre du Pôle Aquitain pour la Société de l’Information
Membre de la Commission Tic du Haut-Béarn
Membre de l’Observatoire Economique de l’Achat Public
Membre de l’Atelier PME et Commande publique
Rotarien

34 rue Principale 64230 POEY DE LESCAR
256 avenue Maréchal Leclerc 33130 BEGLES
14 rue Estagnas 64200 BIARRITZ

+33(0)611596635
+33(0)559687246
Skype-me : cguilhamet
Twitter-me : guilha6464

Écrit par Cyril Classé dans Ged et Dématérialisation 0 Commentaire

Bruxelles veut imposer la facturation électronique dans les marchés publics

publié le 02 Novembre 2012
Écrit par Cyril Classé dans Ged et Dématérialisation 0 Commentaire

Les entreprises belges vont pouvoir dématérialiser leurs réponses à marchés publics dès le 1er janvier 2013

publié le 01 Octobre 2012

Les entreprises belges vont pouvoir dématérialiser leurs réponses à marchés publics dès le 1er janvier 2013. Derrière, il y a la possibilité d'enchères électroniques...

Écrit par Cyril Classé dans Ged et Dématérialisation 0 Commentaire

Quel certificat électronique utiliser pour la dématérialisation des marchés publics ?

publié le 24 Septembre 2012

Pour faire simple, entre le PRISV1 et le RGS... :-) : jusqu'au 30/09/12 : le PRIS V1 ; du 01/10/12 au 18/05/13 : le PRISV1 ou le RGS ; à partir du 18/05/13 : uniquement le RGS ! si souci, contactez directement le prestataire qui vous l'a vendu...
 

Écrit par Cyril Classé dans Ged et Dématérialisation 0 Commentaire

Généralisation et Simplification de la signature électronique dans les marchés publics

publié le 25 Août 2012

Généralisation et Simplification de la signature électronique dans les marchés publics...

L'arrêté de l’été 2012 relatif à la signature électronique dans les marchés publics marque une nouvelle étape de la dématérialisation des procédures…On nous en parle depuis de nombreuses années désormais… mais le moment arrive… arrive… arrive…

Cet arrêté autorise les personnes souhaitant signer leurs documents par voie électronique à utiliser le certificat et l’outil technique de leur choix, sous certaines conditions.

Bientôt finis les sites imposant tel ou tel outil, avec des procédures bien différentes, bien compliquées pour certaines…

L’idée est vraiment que l’on puisse à terme se passer d’imprimante et du papier pour identifier des documents, les signer, permettre qu’un mail soit envoyé en étant sûr qu’il ne sera pas modifié par la suite, comme autre exemple d’utilisation de la signature électronique…

Avec les Lettres Electroniques Recommandées avec Accusé Réception disponibles, c’est non seulement l’intégrité des documents, mais également leur envoi/diffusion, qui va également être grandement facilitée !

Écrit par Cyril Classé dans Ged et Dématérialisation 0 Commentaire

Suivant
 
1  2  3